Logo Netstaff
Black hat vs white hate de quoi on parle ?

Black Hat / White Hat SEO : de quoi on parle ?

On parle beaucoup, dans le monde du référencement, de techniques « black hat » et « white hat ». Mais qu’est-ce que cela signifie réellement ? Dans cet article de blog, nous allons vous expliquer ce que sont les techniques de référencement en black hat et en white hat, et vous montrer quelques exemples de chacune. En comprenant la différence entre ces deux approches du référencement, vous pourrez prendre des décisions plus éclairées sur la façon d’optimiser votre propre site Web.

Le Black Hat c’est quoi ?

Les méthodes « black hat » sont celles employées dans l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) qui ne respectent les recommandations de Google.

Le terme « Black hat SEO » n’est pas nouveau et est utilisé depuis les premiers jours d’Internet, lorsque les moteurs de recherche étaient peu connus. Les méthodes « black hat » étaient utilisées pour aider les premiers sites Web à obtenir un meilleur classement dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP), que ces pratiques soient ou non conformes aux directives de Google.

L’objectif de ces techniques SEO est de jouer avec les limites du système et d’obtenir un classement élevé grâce à des méthodes qui ne sont pas approuvées par Google.

De manière générale, les « black hatters », si on peut les appeler comme ça, pensent que tant que leurs méthodes produisent des résultats, il importe peu qu’elles violent les règles de Google.

Les techniques du « chapeau noir », en bon Français, la plus courante aujourd’hui est la construction d’un profil de liens, qui consiste à créer des backlinks vers un site Web, dans le but de manipuler la position du site dans les SERP.

Le « black hat link building » ou « netlinking agressif », implique souvent la création de faux liens ou l’utilisation d’un logiciel de liens automatisé pour générer des centaines, voire des milliers de liens en peu de temps (web profil, commentaires…). Cette pratique va à l’encontre des directives de Google, qui stipulent que les liens doivent être créés progressivement et surtout naturellement.

Le black hat peut coûter cher, mais faire gagner pas mal de temps sur le ranking de certains sites. Il faut noter que ces techniques SEO comportent un risque élevé de pénalisation par Google. Lorsque vous employez des techniques de « black hat », il est important d’être conscient ce point.

Qu’est-ce que le White Hat ?

Le white hat est le contraire du black hat en référencement : il optimise un site web en suivant les recommandations de Google et ne cherche pas à manipuler l’algorithme de pertinence du moteur. Il ne franchit jamais la ligne jaune et se concentre sur la pérennité des résultats obtenus 

En d’autres termes, un white hat suit les directives de Google et vise à offrir une expérience utilisateur positive, tandis qu’un black hat tente de jouer le système et peut offrir une mauvaise expérience utilisateur 

La plupart des référenceurs utilisent le white hat car c’est le moyen le plus efficace de faire ranker un site Web sur le long terme. S’il est possible d’obtenir un succès à court terme avec des techniques « black hat », ce n’est pas durable et cela peut souvent entraîner des pénalités de la part de Google 

Par conséquent, si vous cherchez à optimiser votre site Web d’une manière qui résistera à l’épreuve du temps, le référencement en chapeau blanc est la voie à suivre.

Pourquoi parle-t-on de black et de white hat ?

On entend souvent parler de Black Hat et de White Hat SEO comme s’il s’agissait de deux équipes sportives. Le référencement « black hat » représente les « méchants » qui utilisent des tactiques sournoises pour manipuler le système, tandis que le référencement « white hat » représente les « bons » qui respectent les règles.

En réalité, la plupart des référenceurs utilisent un mélange de techniques « Black Hat » et « White Hat ». Les méthodes « chapeau noir » peuvent être très efficaces à court terme, mais elles peuvent aussi vous faire pénaliser par Google à long terme. Les méthodes « White Hat » peuvent ne pas produire des résultats aussi rapidement, mais elles sont plus durables à long terme.

Les meilleurs référenceurs sont capables d’utiliser efficacement les techniques Black Hat et White Hat, en fonction de la situation. Dans ces conditions, il est difficile de parler d’un « White hat » ou d’un « Black hat », les professionnels en question joue dans les deux clubs, c’est pour cette raison que nous avons introduit une nouvelle couleur de chapeau : le « Grey Hat »

Partager l'article:

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Marc H.

Marc H.

Focus

Les autres articles

Contactez-nous

Pour connaître les conditions de publication ou toute autre demande, contactez-nous via le formulaire ci-dessous